Ecole David-Régnier--Paul-Fort de Verrières-le-Buisson (Essonne)
LE MARRONNIER DE NOTRE COUR

En 1851, Monsieur Grellou achète un château rue d’Estienne D’Orves (aujourd’hui foyer du troisième âge, face à l’école Paul Fort). En 1854, il devient propriétaire du potager qui se trouve face au château ( emplacement actuel des écoles Paul Fort, David Régnier et Bois Loriot). Monsieur Grellou était Président du Tribunal de Commerce de Paris. De par sa situation, il rencontre Napoléon III puis le Baron Haussman. Ce dernier lui fait rencontrer l’architecte Alfan, préfet des jardins de l’Empire.

Il vient visiter la propriété de Monsieur Grellou à Verrières et l’incite à aménager son potager. C’est le paysagiste Varé qui réalisera l’aménagement de ce terrain vers 1860. Il y plante des arbres rares (cèdre, marronnier...).
Le marronnier de la cour a été planté lors de cet aménagement, vers 1865. M. Grellou meurt en 1898. Sa famille en reste propriétaire jusqu’en 1929. La municipalité l’achète cette même année. Elle y fait construire l’école Paul Fort en 1931. Quelques arbres plantés vers 1865 restent encore aujourd’hui dans les cours des écoles.


Le marronnier aura donc environ 150 ans en 2015.

Découvrez une année de productions artistiques sur le thème du marronnier au fil des saisons par une classe de CP en 2014-2015
Le marronnier tout au long de l'année...

Cliquez pour agrandir
septembre                                   octobre                                   novembre


Cliquez pour agrandir
           décembre                                           janvier          

Que savoir sur le marronnier ?

Nom latin : Aesculus
Etymologie : « marronnier » est tiré du mot ligure « mar », qui signifie « caillou ».
Origine : Asie Mineure. Il ne vient pas d’Inde, mais de l’Himalaya. Le marronnier arrive à Paris en 1612 et il revient au botaniste Bachelier de le planter dans la cour de l’hôtel de Soubise.

Durée de vie : 200 ans
Taille maximale : 30 m
Tronc : robuste, droit.
Port : en boule.
Ecorce : brun rougeâtre
Feuillage : caduque. Les feuilles sont opposées, grandes, munies d’un long pétiole, palmées, à 5 ou 7 folioles.

Fleurs : les marronniers ont des fleurs en mai, de forme particulière, appelées thyrse.
Fruits : capsules à paroi épaisse (bogue). Cette capsule contient une graine appelée « marron », riche en amidon et en saponine.
Utilisation : le marron était donné en nourriture au bétail. On en extrait un principe anti-inflammatoire et un vasoconstricteur. L’écorce contient du glucoside fluorescent qui absorbe les rayons ultra-violets et entre dans la composition des crèmes solaires. Le bois blanc est peu utilisé.

Un dicton en fait l’ennemi du jardinier :

Ombre de marronnier,
Chagrin des jardiniers,
Le jardin est décimé,
Inutile de semer.

Etude du marronnier de la cour au fil des saisons






















Ecole David-Régnier--Paul-Fort - 1 et 3 rue Fabre - 91370 Verrières-le-Buisson - tel. 01 64 48 54 36
0910390e@ac-versailles.fr